L’histoire du chocolat

A Pâques, à la Saint-Valentin, à Noël et au moment des petits plaisirs quotidiens, tout le monde raffole de nos chocolats.
Mais savez-vous vraiment comment ces délicieuses confiseries ont pris place dans notre société ?


Il s’agit d’une denrée, traditionnellement utilisée au XVIe siècle par les Aztèques et les Mayas (Mexique et Amérique centrale) qui à l’origine vient d’Amazonie.



Le chocolat fut d’ores et déjà déployé sous différentes formes. Effectivement, fabriqué sous forme de boissons chaudes, mousseuses aromatisées avec des épices, piments, miel ou encore avec de la vanille chez les Mayas.
Quant à eux, les Aztèques, rattachent au chocolat une image religieuse notamment pour ses bienfaits en matière de santé. En nahuatl (langue aztèque), “xocolatl” ou “chocolatl” signifiait “eau amère, eau acide”.



C’est alors qu’Hernan Cortés explorateur espagnol, lors de son retour de son voyage au Mexique en 1528 qui emporta des fèves de cacao en Espagne, à la Cour de Charles Quint. Afin d’être adopté par les palais européens, les ajouts d’arômes au chocolat ont été modifiés, notamment le piment, par des arômes aux notes plus sucrées comme le sucre de canne ou encore la vanille.


Le chocolat fait son entrée en France à l’occasion du mariage d’Anne d’Autriche et Louis XIII à Bayonne en 1615.

Malgré son expansion en Europe, le chocolat était réservé à une population riche. C’est seulement lors de la révolution industrielle que le chocolat s’est démocratisé et qu’il a place aujourd’hui dans vos fêtes, dans vos desserts, dans vos plats…